Château La Grave Béchade, un domaine au cœur de son vignoble…

Le vin tient une part importante dans l’histoire du château La Grave Béchade.

La vigne était déjà implantée sur le domaine lors de la construction de l’hôtel particulier en 1876 par M. Abdon Bechade (1836/1897). À cette époque, vaches, chevaux, arbres fruitiers, maraichage complétaient la vie agricole du « lieudit La grave ».

Les terres deviennent uniquement viticoles aux environs des années 1970.

C’est dans les années 1980 à 2000 que le vin atteint son apogée.

De gros travaux sont effectués pour installer les cuviers et chais à barriques.

Par l’association du nom de son constructeur et de l’adresse postale du domaine, apparaît le nom que l’on connaît aujourd’hui.

La modernisation des techniques de travail, de meilleures connaissances de la terre, les nouvelles méthodes de vinification avec les cahiers des charges de production liées aux appellations et la création de ces étiquettes font grandir ces vins.

C’est de cette terre située plein sud, au cœur et aux couleurs de Duras, que naissent ces vins fruités et harmonieux sous le nom « Château La Grave Béchade » et créent ainsi sa renommée.

Le domaine possède à ce moment-là 120 hectares de vignes et produit vin rouge, rosé et vin blanc sec qui sont souvent récompensés par de nombreuses médailles.

Les cépages cultivés à l’époque sont toujours les mêmes : cabernet sauvignon, cabernet franc, merlot et sauvignon blanc.

Classé en appellation AOC côte de Duras, cette appellation labellisée depuis 1937 a fortement valorisé ces vins depuis une trentaine d’années en leur donnant qualité et noblesse. Elle reste cependant une appellation peu connue.

Depuis 2015, le domaine subit une mutation innovante.

M. Burrus, propriétaire de la chocolaterie française SCHAAL, déjà acquéreur des pépinières et noisettes de Guyenne, développe la culture de la noisette dans le nord du Lot-et-Garonne, par l’achat de terres et devient le nouvel acquéreur du « Château La Grave Béchade ».

Pour l’histoire et la distinction de ce fruit, il conserve 25 hectares de cabernet sauvignon, cabernet franc et merlot, cépages produisant ce vin rouge si fruité. Il confie l’élaboration et la vinification à la cave coopérative de Duras « Berticot » (Instagram : Berticotgraman, Facebook : Berticot – Côtes de Duras).

La culture étant toujours gérée par le domaine, cette dernière perpétue la qualité et l’excellence de ces vins, qui ont reçu cette année une médaille d’argent sur le millésime 2018 par le Concours Général Agricole de Paris ( https://lagravebecahde.fr – cf. onglet vin)

Jusque-là propriété privée, elle s’ouvre au public avec des visites des chais et dégustation de ses vins et chocolats à la propriété. Mais aussi, locations de vacances, réceptions et séminaires sont maintenant possibles et permettent aux futurs clients de découvrir ce patrimoine très préservé.

Aussi, grâce à son vin, le château La Grave Béchade s’inscrit dans des circuits œno-touristiques, tels que « La route des vins de Bergerac Duras», « La maison des vins De Duras et « Quai Cyrano à Bergerac », ainsi que « L’interprofession des vins de Bergerac/Duras (IVBD)» très impliquée dans le développement de notre appellation.

Cf. Facebook: https://www.facebook.com/BergeracDurasVins/.

Au plaisir de vous recevoir et vous faire découvrir ces vins !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *